Mondial de l’Auto 2016 : La sécurité des voitures connectées

2
1955
Voiture connectée

Du 2 au 16 Octobre se tiendra le Mondial de l’Auto 2016. C’est l’occasion pour les constructeurs de présenter les nouveaux modèles, concept cars et nouvelles technologies. La voiture connectée sera bien présente dans le salon car elle présente une technologie qui pourrait rapidement progresser au fil des ans. Seulement, il n’est pas sur que les automobilistes se laissent séduire par cette intelligence artificielle par un défaut de taille : la sécurité ! Dans quelques années, les voitures seront vraisemblablement toutes connectées et autonomes. Indépendamment des options classiques, le concessionnaire proposera des options numériques. Par exemple, par l’intermédiaire de la commande vocale, le conducteur sollicitera son véhicule pour lui trouver l’adresse du cinéma le plus proche. Chaque constructeur automobile investit dans les nouvelles technologies pour préparer les voitures de demain. D’ailleurs, la dernière avancée en date est la technologie eCall, elle émet un signal d’urgence en cas d’accident.

Le problème de la sécurité

Cependant, plusieurs sondages démontrent que les conducteurs sont encore réticents à la voiture connectée, malgré les progrès effectués. Des progrès qui ne sont pas encore totalement au point. D’un autre côté, la voiture connectée éveille des inquiétudes en matière de sécurité, précisément sur la protection des informations personnelles. Les différents outils numériques connectés à la voiture rassemblent les données individuelles à l’insu de l’automobiliste. La question du traitement des informations reste encore nébuleuse.

Autre préoccupation, le piratage du véhicule. Quelques expériences ont révélées des dysfonctionnements d’ordre sécuritaire, notamment sur le piratage à distance. L’affaire des clefs subtilisées par un pirate a terni quelque peu l’image du constructeur allemand Volkswagen.

La cybersécurité des constructeurs

Par conséquent, les grandes firmes de l’industrie automobile investissent dans la recherche cyber-sécuritaire. C’est le cas du groupe automobile Volkswagen qui a créé une société spécialement vouée à la cybersécurité, avec la contribution de spécialistes israéliens. L’objectif de cette collaboration est de trouver des solutions de sécurité contre les éventuelles attaques numériques. Au sommet de l’organigramme de l’entreprise CyMotive Technologies, Yuval Diskin, n’est autre que l’ancien directeur des services secrets de l’Etat d’Israël. Sa principale fonction est de coordonner les équipes de spécialistes de la sécurité, elles permettent de pallier aux futures difficultés des voitures connectées.

Volkswagen a donc décidé de s’investir dans la durée sur des programmes de cybersécurité dans l’automobile connectée. La firme allemande a pris un peu d’avance sur ses concurrents, effectivement la sécurité des données personnelles est un des enjeux majeurs du marché automobile. Pourtant, à l’heure actuelle, les voitures connectées font surtout parler d’elles pour les difficultés qu’elles rencontrent. En revanche, aucune information n’a filtré sur les différents programmes de recherche.

2 avis

  1. Très bon article !
    Effectivement les voitures sont désormais de plus en plus fragiles malheureusement…
    Les voitures autonomes, bien que bluffantes, risquent d’être les proies de piratage…
    Et comme on le sait, les personnes mal intentionnées ont toujours une longueur d’avance :/
    Je me rappelle du Jeep Cherokee qui s’était fait hacké quelques semaines après sa présentation par un groupe de hackers. Ils étaient parvenus à prendre les commandes et à le faire sortir de la route…

Poster un commentaire

Le site utilise KeywordLuv pour les commentaires. Lien dofollow dans les avis de qualité avec "Votre [email protected] Mot Clé".